Programmes 2008 du primaire – Arithmétique et géométrie

 

Observation préalable

Nous approuvons la position du GRIP qui, dans ses programmes, associe la grande section de maternelle et le CP dans un ensemble cohérent baptisé CP1-CP2. Il en résulte que la grande section devrait avoir un programme beaucoup plus ambitieux que le nouveau programme officiel. Nous regrettons que ce dernier ne présente pas une progression (par un tableau synoptique) entre petite et moyenne section d’une part, grande section de l’autre.

Cela étant, nous commentons ci-après le programme dans ses limites actuelles. Pour les 3 années, ce programme est présenté sous la forme d’un paragraphe intitulé « Approcher les quantités et les nombres » dans le chapitre « Découvrir le monde » (page 15) et par 5 lignes ou items dans un cadre « A la fin de la maternelle, l’élève est capable de … » que l’on peut considérer comme l’expression d’objectifs de savoir.

Les enfants doivent apprendre (et mémoriser) la suite des nombres « au moins jusqu’à 30 » ainsi que leur représentation écrite en chiffres.

Nous désapprouvons  l’expression « Les enfants établissent une première correspondance entre la désignation orale et l’écriture chiffrée » (p.15) qui évoque trop la représentation globale des nombres à 2 chiffres, c’est-à-dire leur image et non leur structure. Car la représentation décimale a été délibérément exclue du programme. Le mot « dizaine » n’y figure pas, le fait « compter sur les doigts » non plus, les jeux et exercices utilisant des groupes de 10 objets non plus.

Pourtant la forme orale des nombres de 17 à 29 (sauf 20) est décimale et de ce fait simple à mémoriser. Et 25 est facilement représenté par deux dizaines d’objets plus 5 objets (1)

Les enfants apprennent à utiliser des nombres de 1 à 30 sous leurs formes cardinale et ordinale. Ils se familiarisent avec les nombres par des jeux portant sur des collections et des « problèmes posés par l’enseignant de comparaison, augmentation, réunion, distribution, partage » (les mots d’addition et de soustraction ne figurent pas au programme).

Le texte de présentation du programme maternelle (page 12) précise que le projet d’école permet de garantir la continuité nécessaire entre la grande section et le CP. Le projet d’école serait donc un moyen, pour les volontaires, de rapprocher le programme de GS de celui du CP.

 (1)  Il fut aussi enseigner la signification arithmétique du chiffre zéro, que les enfants doivent tracer dans 10  20  et 30.

Pour rester informé, je m'abonne à la lettre

(Visited 3 times, 1 visits today)

Pin It on Pinterest