C’est à Xavier DARCOS que nous devons les nouveaux programmes et les nouvelles évaluations : une rupture importante avec le passé, nécessaire mais pas suffisante. Il restait, en juin 2008, l’énorme effort de faire entrer les idées dans les faits, d’obtenir un début d’application puis l’adhésion des enseignants. Or ce n’est plus Xavier DARCOS qui assume cette charge. Nous le déplorons, car nous pensons que la continuité est capitale en la matière.
Ainsi, la troisième note de synthèse est adressée au nouveau ministre, Luc CHATEL. S’il la lit attentivement, il y trouvera, à côté de quelques constatations utiles et d’une esquisse de l’opinion des enseignants, beaucoup de mentions contradictoires, et non l’inventaire cru et clair des difficultés à surmonter. Espérons qu’il aura la volonté de poursuivre l’oeuvre de son prédécesseur, et qu’il saura, pour cela, se ménager des canaux d’information plus directs et discrets que les voies officielles de l’Institution.
(Visited 4 times, 1 visits today)

Pour rester informé, je m'abonne à la lettre

Pin It on Pinterest