La bonne méthode de lecture (Cuissart)

J.P.Picandet  E.Spiering  B.Guigui  – Ed.La Librairie des écoles 2012.

Eugène CUISSART a publié un excellent manuel «conforme aux programmes  de 1882 » qui couronne des principes explorés au XVIIIe et au XIXe siècle : ceux de l’écriture-lecture : la priorité est donnée à l’écriture, et c’est en écrivant que l’élève apprend à lire.

Ce manuel a été adapté et corrigé par trois instituteur et institutrices : Jean-Pierre Picandet,  Élisabeth Spiering,  et pour la calligraphie par Brigitte Guigui.
La progression est conforme à la méthode alphabétique. A chaque leçon, l’élève apprend une nouvelle combinaison graphème-phonème qu’il copie. Il copie aussi des lettres, syllabes, mots qu’il sait lire du fait des leçons précédentes, et dont certains comprennent la nouvelle combinaison graphème-phonème qu’il vient d’apprendre.
La dictée est l’acte essentiel qui fait passer l’élève directement de la parole à l’écrit. La dictée est pratiquée dès le début, de lettres ou de syllabes dont les sons et leurs correspondances avec l’écrit sont connus par les élèves.
Puis suivent des mots et des phrases comportant des combinaisons phonèmes/graphèmes connus, de telle sorte que l’élève peut traduire à l’écrit ce qu’il entend. Enfin l’élève lit ce qu’il a écrit.
L’écriture implique un apprentissage de la calligraphie, qui dans ce manuel est particulièrement développée, en tant que génératrice d’ habileté manuelle, de soin, et d’attention soutenue. L’écriture cursive comporte des pleins et déliés, ce qui suppose l’emploi d’un porte-plume ou d’un stylo à plume.
On trouve en fin d’ouvrage l’explication détaillée du tracé de chaque lettre.
Enfin, les élèves développent leur vocabulaire à l’oral, en répétant des mots puis en syllabant. Dans le manuel original, cela se faisait sous forme de leçon de choses.
Ce manuel comporte aussi des conseils pour les parents.



Vos commentaires

Pour rester informé, je m'abonne à la lettre

(Visited 1 times, 5 visits today)

Pin It on Pinterest