Voici le texte de dictée qui a servi à évaluer la maîtrise de l’orthographe grammaticale et lexicale dans les académies de Paris, Créteil et Versailles.

Le Petit Gavroche

Pourtant il avait un père et une mère. Mais son père ne pensait pas à lui et sa mère ne l’aimait point. C’était un de ces enfants dignes de pitié entre tous qui ont père et mère et qui sont orphelins.
Il n’avait pas de gîte, pas de pain, pas de feu, pas d’amour ; mais il était joyeux parce qu’il était libre.
V. Hugo

Soit un texte de 63 mots (dont trois fois « père » et « mère » et cinq fois « pas » et « de »), aux accords enfantins et sans aucun mot difficile si on excepte l’accent circonflexe de gîte.

Pour mémoire, jusqu’en 1999, le texte de dictée ne comptait jamais moins de 150 mots – et souvent plus de 200 – et comportait davantage de difficultés sans pour autant constituer, loin de là, un répertoire des difficultés de la langue française.

Consignes aux correcteurs.

On attribuera ½ point pour la graphie correcte des mots suivants : Mais, à, aimait, ces, la marque du pluriel dans enfants dignes, pitié, tous, sont, orphelins, gîte, était, parce qu’.
On enlèvera un maximum de 2 points pour d’autres fautes commises, à raison d’1/2 point par faute.

Extrait de « Contre-expertise d’une trahison. La réforme du français au lycée »
Agnès JOSTE – Mille et une nuits – Arthème FAYARD 2002

Voir aussi le jugement de Xavier DARCOS sur cette dictée

Pour rester informé, je m'abonne à la lettre

(Visited 7 times, 41 visits today)

Pin It on Pinterest