Enseigner pas à pas l’écriture n’est plus à la page. Comme en témoigne Odile Samaniego, actuellement Inspectrice de l’Education Nationale :

Ces 20 dernières années, les apprentissages qui relèvent de l’écriture et de la copie ont été négligés par beaucoup d’enseignants, sans doute au profit d’autres compétences incontournables dans notre société (informatique, langue vivante, etc.). L’utilisation massive des photocopies et des fichiers a aggravé ce problème. Cependant les professeurs des collèges constatent que c’est souvent l’incapacité à écrire et à copier vite, bien, sans faute, qui handicape à la base les élèves en difficulté.

Ces apprentissages très spécifiques sont souvent considérés comme démodés voire peu utiles car trop d’enseignants ou de parents pensent encore que « cela viendra avec l’âge ». Or très souvent l’écriture déstructurée est le résultat de gestes qui n’ont jamais été contraints ; la main n’a pas été domptée et l’enfant a inventé de mauvaises stratégies et habitudes bien difficiles à changer par la suite. Jean Hebrard souligne « l’enfant n’est pas là pour inventer ; l’apprentissage du geste graphique suppose entraînement et effort ».

On comprend alors qu’un parent puisse s’exprimer ainsi sur le forum de Lire Écrire à propos de son fils :

« Il a une écriture pas ronde du tout, il a du mal à s’appliquer : l’école ne lui a pas appris à écrire. Nous, parents lui avons appris à lire mais hélas, nous avons négligé l’écriture… »

Faudrait-il que les parents apprennent aussi à écrire aux enfants pour compenser ce qui n’est pas fait en classe ? Comment en sommes-nous arrivés là ?

Il est clair que la confusion sur les méthodes de lecture a engendré une confusion de même nature pour l’enseignement de l’écriture. Combien d’écrits hasardeux sur des feuilles blanches, laissés par des enfants à qui l’on n’a simplement pas appris à former patiemment les lettres de l’alphabet sur des cahiers réglés, parce que cela demandait des efforts. Combien d’enseignants n’ont simplement pas appris en quoi consistait cet apprentissage au cours de leur formation à l’ IUFM ? IUFM qui a dénigré les pratiques au profit de cours théoriques sans intérêt.

C’est pour combler ce vide et donner aux enseignants les moyens et l’envie de redécouvrir le magnifique apprentissage de l’écriture cursive que Brigitte Guigui nous a fait parvenir une vidéo réalisée par l’Association Trans-Maître. Les jeunes enseignants – et les moins jeunes désireux de bien faire – verront ainsi comment s’y prendre pour enseigner le tracé des différentes lettres de l’alphabet.

Pour compléter cette vidéo, nous vous proposons deux textes qui donnent une vision plus complète de cet apprentissage :

Brigitte Guigui nous explique comment s’intègre cet apprentissage dans les premiers niveaux de l’école maternelle et élémentaire, et toute l’importance qu’il a pour le bon développement des aptitudes des enfants.

Françoise Candelier nous donne des éléments très concrets sur cet enseignement qui complètent la vidéo.

(Visited 2 times, 2 visits today)
close

Pour rester informé, je m'abonne à la lettre

Pin It on Pinterest