Votre enfant aborde une période très importante, qui doit lui donner des bases solides pour toute sa scolarité.

Vous souhaitez que votre enfant utilise de bonnes méthodes pédagogiques pour apprendre à compter ou pour apprendre à lire ?

Depuis quelques années, des livres, des associations (dont la nôtre) vous informent des risques présentés par certaines approches pédagogiques.

En effet, aujourd’hui, pour des raisons qu’il n’est pas lieu d’évoquer ici, chaque enseignant peut proposer sa méthode, alors pour vous parents comment faire le bon choix (lorsque celui-ci existe) et comment aider au mieux votre enfant dans ses apprentissages de la lecture et du calcul dont vous connaissez l’importance pour la suite de sa scolarité.

– auprès de qui prendre conseil ?
– en lecture : quelle méthode ? comment choisir ? à quel âge commencer ?
– pourquoi certains enfants semblent-ils avoir de grandes difficultés ?
– que devrait être une progression « normale » ?
– y a-t-il des points de repères qui permettent de savoir où en est l’enfant ?

C’est votre rôle de veiller à ce que tout se passe bien.

Vos préoccupations sont tout à fait légitimes et vous êtes en droit de savoir ce qui sera proposé à votre enfant, et ce tout particulièrement au moment de choisir l’école dans laquelle vous allez l’inscrire.

Vous informer est naturel. Si vous abordez ces questions avec les enseignants, évitez toute expression qui pourrait leur paraître agressive. Restez conciliants dans la forme, et conscients de la difficulté du métier des maîtres et des maîtresses dans les circonstances actuelles.

Vous pouvez aussi nous consulter , nous vous répondrons lorsque ce sera possible.

INFORMEZ-VOUS

Voici quelques questions que vous pouvez poser à d’autres parents, aux enseignants et directeurs d’école.
En grande section de maternelle :
– comment sont traités la différenciation des sons du langage parlé, l’articulation, la prononciation correcte des mots ?
– comment et jusqu’à quel point est développé le vocabulaire courant (parlé) ?
– les lettres sont-elles apprises par leur tracé méthodique et par la prononciation de syllabes simples (lettre + voyelle)

Dès les premiers jours et les premières semaines de CP, la progression est-elle la suivante ?
– apprendre à lire à partir de lettres, puis de combinaisons simples de lettres, puis des mots simples
– simultanément, apprendre à écrire en commençant par les lettres, en veillant à la position correcte du corps et de la main
– si vous connaissez le nom du manuel de lecture utilisé, retrouvez nos commentaires sur le site www.pratiquespedagogiques.fr qui présente plusieurs manuels en détail.
– simultanément, apprendre les premiers chiffres

Par la suite, les apprentissages de la lecture et de l’écriture sont-ils associés, comme ceux des nombres et des quatre opérations ?
Les parents doivent constater un résultat avant Noël. Si non, ils doivent s’interroger.
Vous serez peut-être surpris de la modestie des objectifs d’instruction, selon l’interprétation qui est faite des programmes officiels. Pour votre information, voici ce que proposent des enseignants expérimentés.

A la fin du CP, l’élève devrait posséder au minimum la maîtrise :
– du déchiffrage alphabétique et de la lecture courante, d’abord à voix haute
– de l’écriture anglaise en minuscules sur les lignes (réglure de 3 mm)
– de la numération des nombres à deux chiffres (apprentissage fondé notamment sur l’utilisation des unités de longueur et des unités monétaires)
– de l’addition, de la soustraction des nombres de la première centaine
– de la multiplication, de la division au moins par 2, 4 et 5 (ces deux points sous-entendent qu’il connaît par cœur les tables d’addition et celles de multiplication par 2 et 5)
– de la résolution de problèmes extrêmement simples à une opération portant sur les opérations étudiées.

Vos commentaires

Publier un commentaire

Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour publier votre commentaire

Documents joints :

(Visited 5 times, 3 visits today)
close

Pour rester informé, je m'abonne à la lettre

Pin It on Pinterest