Chers amis,
Le saviez-vous ?
Chaque année, 300 000 enfants entrent en 6e sans maîtriser les savoirs fondamentaux.
A Lire-Écrire, nous recevons régulièrement des appels inquiets de parents dont le destin de l’enfant est brisé par l’incapacité du système éducatif à se remettre en question. Malgré la promesse d’un retour des méthodes syllabiques, les approches globales continuent à générer de graves troubles de l’apprentissage chez des milliers d’enfants. L’enseignement des mathématiques n’est pas en meilleur état et les difficultés dans ce domaine ne cessent d’augmenter.
Nous rencontrons aussi beaucoup d’enseignants révoltés mais très isolés dans leur souhait de transmettre de vrais savoirs, progressifs et complets.
Il faut agir ! Les discours ne suffisent plus… Ensemble, engageons des actions concrètes pour sauver l’école.  
Lire-Écrire, mobilisé depuis 10 ans, a identifié 4 actions prioritaires pour 2010. Pour cela, nous avons besoin de 30 000 € et initions une grande campagne du 4 au 18 décembre 2009 : un « scoladon » pour une école qui instruit, des maîtres qui transmettent et des élèves qui apprennent.    
Pour agir aujourd’hui, 4 grands objectifs :
Mettre en place un service d’écoute et d’aide aux familles. Par email ou par téléphone, nous éclairerons et orienterons tous ceux qui cherchent des solutions pour pallier aux méthodes défaillantes encore pratiquées dans de très nombreuses écoles.
Soutenir les acteurs de l’éducation : professeurs, responsables associatifs et bénévoles par des formations adaptées et des sites Internet documentés.
Créer un dispositif innovant qui accueillera des enfants en retard scolaire, afin de reprendre les apprentissages non acquis, et leur permettre une intégration réussie au collège.
Réaliser une campagne d’information nationale dans une vingtaine de villes françaises pour expliquer aux parents les vraies raisons des difficultés d’apprentissage de leurs enfants.
L’apprentissage des savoirs élémentaires fonde l’autonomie d’un jeune, et plus tard son intégration sociale et professionnelle. Avec 30 000 €, nous pourrons relever ensemble le grand défi de la refondation de l’école.
Si vous pouvez nous verser 40, 80 ou 200 euros, c’est l’avenir de ces enfants qui en dépend. Un clic, un don : www.scoladon.fr  
Avec toute ma reconnaissance  
Frédéric Prat,
Directeur de Lire-Écrire
66 % du montant des dons faits à Lire-Écrire sont déductibles de vos impôts,
pour les dons versés en 2009 dans la limite de 20 % de votre revenu imposable. 

Quelques chiffres

  • 300 000 enfants entrent en 6e sans maîtriser les acquis élémentaires : savoir, lire, écrire, compter.
  • 150 000 jeunes sortent du système scolaire sans aucun diplôme, chaque année.
  • Seuls 1 à 2% des enfants des classes défavorisées progressent dans l’échelle sociale (contre 15% il y a 30 ans).
  • Les mesures palliatives coûtent très cher : 7900 euros par an pour réapprendre à lire à un jeune adulte dans les écoles de la deuxième chance.

Lire – Écrire, un engagement au service des savoirs.

Des parents et des éducateurs engagés
Lire – Écrire a été fondé en 2001 par un groupe de parents et de professionnels de l’éducation convaincus que tout se joue à l’école : savoir, raisonnement et égalité des chances.  
L’information des familles et enseignants  
Lire – Écrire a pour objet l’information culturelle et le soutien pédagogique des familles et de toute personne désirant servir l’éducation, l’école et combattre l’illettrisme.  
Des actions sur le terrain
Lire – Écrire promeut et accompagne des initiatives qui offrent aux jeunes une instruction de qualité et la maîtrise des savoirs fondamentaux.
Lire – Écrire est une association d’intérêt général, non religieuse et non politique. Son conseil d’administration réunit 7 acteurs de l’éducation : parents, professeurs, éducateurs. Le comité d’honneur apporte le soutien de 17 personnalités : écrivains, professeurs des universités, chercheurs, membres de l’Institut…
(Visited 1 times, 1 visits today)

Pour rester informé, je m'abonne à la lettre

Pin It on Pinterest