Nous présentons le témoignage que nous avons reçu d’une jeune professeur. On y trouvera la preuve de la persistance des dogmes pédagogistes et de l’actualité de la débâcle de l’école.

L’auteur nous parle du niveau réel de l’enseignement, en baisse constante, et aussi de la qualité de l’enseignement qu’elle a reçu il y a quelques années. Maintenant, c’est pire, et les futurs professeurs auront encore moins de savoirs à transmettre. Ils ne s’en sortiront que par un énorme effort de volonté.

Quant aux élèves …

Pourquoi un tel témoignage

Je suis professeur stagiaire de mathématiques, et à ce titre, je reçois une formation à l’IUFM, formation censée m’apprendre mon métier.

On a beaucoup entendu parler ces dernières années du carnage qu’a fait la méthode globale à l’école primaire. De cette méthode, je savais juste qu’elle consistait à ce que l’élève découvre les mots dans leur globalité, puis qu’il donne un sens ensuite. Seulement voilà, j’ai l’impression qu’on me demande de faire la même chose avec mes élèves : on conçoit une activité, à partir de laquelle les élèves sont censés construire le cours, grâce à un échange avec le professeur et avec la classe, de façon à ce qu’ils donnent eux même un sens au contenu mathématique

Comme, en début d’année, des stagiaires redoublants m’ont expliqué qu’il fallait la "fermer", j’ai appliqué cette méthode.

(Visited 1 times, 1 visits today)

Pour rester informé, je m'abonne à la lettre

Pin It on Pinterest