Note 2 – Pédagogie

La pédagogie est, comme on pouvait s’y attendre, l’occasion d’un étalage dogmatique.

Citations :

– L’école est restée fidèle dans son ensemble à une pédagogie frontale traditionnelle : "un maître face à un groupe d’élèves suivant le programme au même rythme ; d’autres pédagogies sont plus efficaces…  face à la difficulté scolaire"
– Les pratiques éducatives traditionnelles peuvent jouer négativement sur l’estime de soi
– Réussite scolaire pour tous. Pour cela changer dans chaque établissement, dans chaque classe, le quotidien de l’élève.
– Apprendre autrement : travail en groupe, projets, tutorat entre élèves, pédagogie coopérative.
– L’objectif est désormais d’apprendre à apprendre
– (Au collège), dans le cadre de classes hétérogènes, multiplier et diversifier les supports, les approches et les méthodes pédagogiques en vue de l’acquisition, par tous, du socle commun.

La pédagogie traditionnelle est trop rapidement évacuée par le rapport, sans explication, en dehors du fait qu’elle n’est pas optimale pour les enfants en difficulté. Or elle a prouvé son efficacité, mais il est vrai, dans des classes raisonnablement homogènes.

La réussite pour tous, par l’école, se conçoit bien comme un idéal : l’école peut contribuer fortement à ce que chacun trouve dans la société une place en rapport avec ses capacités.

"Nécessité d’une réflexion renouvelée sur les rapports entre développement des élites (scolaires) et la réussite scolaire de tous les enfants".
La réussite scolaire, ce devrait être le fait de mettre pleinement à profit les années de la scolarité obligatoire pour acquérir le maximum d’instruction. C’est possible à condition d’offrir des parcours scolaires suffisamment diversifiés, au lieu de maintenir la fiction de programmes applicables uniformément à tous les enfants ou adolescents d’un même âge.
Chacun peut réussir, dans la mesure de ses capacités et de ses efforts. La seule chose qui puisse s’y opposer, c’est d’imposer aux enseignants de s’occuper simultanément d’élèves du même âge dont certains peuvent être considérés comme faisant partie des élites, et  d’autres qui ont été et sont toujours plus lents.
Or au collège, l’hétérogénéité des classes est affirmée comme un impératif, excluant les classes ou groupes de niveau. Deux des citations données plus haut se résument donc à la suivante : la pédagogie traditionnelle ne peut être efficace dans des classes très hétérogènes. En fait, cela ne fonctionne pas car cela place les enseignants devant la nécessité d’aider soit les uns (les élites) soit les autres (le socle commun).

On veut nous faire croire, et surtout faire croire aux enseignants, qu’il existe une pratique secrète, dite pédagogie différenciée, qui permet au maître de sortir de ce dilemme. Il se trouve que les maîtres ne se laissent pas convaincre.

D’après le rapport, il s’agit essentiellement d’essayer un peu tout et n’importe quoi.
Au chapitre du n’importe quoi, citation :
« On voit bien pourtant tout le profit que l’institution scolaire pourrait tirer à s’appuyer sur les nouvelles pratiques des jeunes, notamment en termes de communication entre pairs, de fabrication de solidarités horizontales et donc de collaboration, de maîtrise des nouvelles technologies ».
Adieu le respect du savoir, fondement de l’instruction, le respect de l’adulte, fondement de l’éducation.
Nota : le rapport de la concertation reproduit des idées avancées depuis des décennies ; il reflète l’opinion de ceux qui professent qu’on n’a pas assez fait dans le bouleversement de la pédagogie. (cf : par exemple le rapport Ferrier 1998 : "différenciation pédagogique : formes de travail qui s’appuient sur des modalités variées d’interactions entre élèves : coopération, tutorat, défi).

Apprendre à apprendre : tarte à la crème, sommet d’utopie.
De même que les prétendues sciences de l’éducation ont inventé la pédagogie universelle, qui permet à n’importe qui d’enseigner n’importe quoi, la prochaine innovation « apprendre à apprendre » permettra à chacun d’apprendre n’importe quoi. À n’en pas douter, les machines à enseigner suivront sans tarder.
(Par contre, il serait bon que les enseignants apportent plus d’attention aux méthodes de travail de leurs élèves).

Lire la suite

(Visited 2 times, 1 visits today)

Pour rester informé, je m'abonne à la lettre

Pin It on Pinterest