Un bon départ en lecture et en écriture, comme les chercheurs d’aujourd’hui le préconisent, cela consiste à partir du son et de l’écriture du son, pour aller vers la lecture et l’écriture de la syllabe, puis du mot, puis du texte.

Cette citation n’est pas de l’association Lire Ecrire. Elle est extraite d’un discours du Ministre de l’Education Gilles de Robien.

En voici quelques extraits :
“..La méthode « à départ global » rend beaucoup plus difficile l’acquisition du code alphabétique. Certes, elle donne l’illusion de savoir lire très tôt puisque l’enfant sait reconnaître immédiatement une petite collection de mots. Mais rapidement la mémoire est saturée. Et la lecture se transforme en un exercice de devinettes ! Voyez le film « Etre et avoir; », et l’enfant qui voit le mot « ami » et prononce le mot « copain » ! ..”

“Je veux donc établir une bonne fois, de manière parfaitement explicite, ce qui est recommandé comme cheminement méthodique pour apprendre à lire aux enfants. Et tout mettre en œuvre pour que l’application suive. Toute méthode d’apprentissage qui s’apparente, de près ou de loin, à la méthode globale ou semi-globale doit être abandonnée….

La volonté du Ministre est claire : toute méthode qui n’est pas strictement syllabique doit être abandonnée. Sera-t-il entendu ?

(Visited 1 times, 1 visits today)
close

Pour rester informer, je m'abonne à la lettre

Pin It on Pinterest