Lecture : abandon de la méthode globale

Non ! Le Ministre n’a pas avoué que, depuis des décennies, la méthode globale démolit nos enfants. Mais une circulaire semble la condamner, sans toutefois mentionner la méthode semi-globale, la plus utilisée aujourd’hui (départ en « globale » puis passage en alphabétique) .

« Le texte valide les méthodes utilisées actuellement (semi-globales). Tout en dénonçant la méthode globale, (qui présenterait plus d’inconvénients que d’avantages), il laisse la possibilité de l’employer. Il laisse aux enseignants le choix de la méthode. Le texte ne parle pas de la méthode alphabétique ou d’analyse synthèse. Il affirme qu’il s’agit de partir du mot ou de la syllabe, alors que les méthodes alphabétiques partent des lettres pour constituer des syllabes puis des mots. Il est faux (…) de laisser croire au « retour des valeurs classiques de l’enseignement »…

 Grégoire KUENY, enseignant, auteur de « La famille est l’avenir de l’école »

         LE POINT (15.2.02) pose la question des dyslexies provoquées par la méthode globale.

Pour l’abandon de la méthode globale et de ses conséquences

Constatant que :

  • Le quasi-abandon, depuis plus de trente ans, des méthodes syllabiques pour l’enseignement de la lecture, au profit de méthodes dites "globales", a créé des ravages chez des générations d’enfants et engendré des handicaps souvent définitifs.
  • Tous les enfants sont capables d’apprendre à lire, quelle que soit leur origine. Seule les méthodes syllabiques, qui enseignent la combinatoire des lettres, donnent des résultats fiables et durables.
  • Les enfants sont mis en difficulté dès le départ de leur cursus, les enfants les plus atteints sont ceux que le milieu familial ne peut aider à pallier les insuffisances de l’école primaire.
  • Une lecture déficiente, et non acquise dès l’année de CP, devient un obstacle majeur à une progression normale dans l’ordre du savoir et pour l’accession à la connaissance.
  • Une telle situation conduit à une fracture sociale très grave. Elle est connue. Les propos lénifiants et les déclarations de bonnes intentions, notamment celles qui concernent l’aide aux enfants en difficulté, oublient que la cause de la plus grande part de ces échecs est due à l’école qui, en raison de pratiques aventureuses, ne remplit pas sa mission fondamentale.
  • La langue française est un bien patrimonial. Une bonne maîtrise de la langue est un droit qui devrait figurer dans les droits imprescriptibles de l’enfant qui vient au monde, issu de familles francophones et plus encore dans les familles qui ne sont pas véritablement francophones. Tous les enfants doivent recevoir l’instruction d’une langue de qualité.
  • Les professeurs, à tous les niveaux et dans toutes les disciplines, constatent chaque jour les dégâts occasionnés par ces méthodes, rendant leur enseignement difficile, voire impossible, à des élèves qui ne sont pas en mesure d’en tirer tout le parti souhaitable.
  • La méthode globale et ses dérivées rendent leurs élèves incapables de tirer parti de leur enseignement devenu, de ce fait, extrêmement difficile.
  • Le premier devoir de la société, de la famille, de l’école, est de transmettre la clé de l’accès aux Oeuvres littéraires, vecteur de la culture.
  • L’abandon total et définitif de la méthode globale et de toutes ses dérivées est une urgence absolue.
  • Les déclarations erronées et ambiguës du ministre en février 2002 ont porté l’opinion publique à croire que la méthode globale d’apprentissage de la lecture était écartée alors que les méthodes mixtes, de mêmes effets, continuent d’avoir cours.

Rappelant que :
l’association Famille-école-éducation.net s’est donné comme premier objectif de travailler à ce que tous les enfants quittant l’école primaire sachent lire, écrire, calculer, quelle que soit leur origine sociale.

En conséquence :
1.       Nous demandons au ministre de prendre position de façon claire sur cette question d’importance première.
2.       Nous lançons une campagne d’information de l’opinion sur la situation actuelle en matière d’enseignement de la lecture,

(Visited 1 times, 1 visits today)

Pour rester informé, je m'abonne à la lettre

Pin It on Pinterest