Illettrisme

La réduction, voire l’éradication, de l’analphabétisme, défini comme l’incapacité totale à déchiffrer ou à former le moindre élément d’écriture, reste un des plus beaux titres de gloire de l’école primaire de la Troisième République. Qu’on en juge : en 1872, plus de 40 % de la population adulte ne savait ni lire ni écrire, en 1912, ce pourcentage excédait à peine les 11 %.

On peut estimer que depuis plusieurs décennies, il est inférieur à 1 %, et encore s’agit-il presque uniquement de personnes immigrées n’ayant pas été scolarisées dans leur pays d’origine. L’illettrisme au contraire est le principal point noir de l’enseignement d’aujourd’hui. Certes, la définition de ce concept est loin d’être consensuelle, car elle suppose la mise au point préalable d’un protocole de mesure. J’ai choisi de conserver la définition donnée en 1984 dans le rapport officiel au premier ministre intitulé " Des illettrés en France " : est illettrée " toute personne ayant été scolarisée qui a de sérieuses difficultés avec la langue écrite au point d’être incapable de comprendre un exposé simple de faits en rapport avec la vie quotidienne ".

Avec cette définition sont illettrés aujourd’hui en France, 8 % d’une classe d’âge à la sortie de l’école, 10 % chez les jeunes appelés du contingent, 4 % pour l’ensemble de la population adulte. Certes, les spécialistes considèrent qu’il s’agit d’un concept flou et donc peu rigoureux au plan scientifique. Mais, toutes les autres mesures conduisent à des résultats encore plus préoccupants. Les experts peuvent bien débattre à l’infini des " vrais " chiffres de l’illettrisme, le phénomène est là et il ne régresse pas, peut-être même connaît-il une croissance rapide, et cela en dépit de mesures volontaristes prises par les pouvoirs publics depuis plus de 15 ans.

Serge FENEUILLE – Président du Conseil de Recherche de l’Ecole Polytechnique,
Membre de l’Académie des Technologies.
Extrait d’une Conférence prononcée à l’Académie des Sciences Morales et Politiques.
www.asmp.fr

(Visited 1 times, 1 visits today)

Pour rester informé, je m'abonne à la lettre

Pin It on Pinterest