DEUX LIVRES

Mes chemins pour l’Ecole   –  Alain Juppé   Ed JC Lattès 2015
Faire  –  François Fillon   Ed Albin Michel 2015 (pour le chapitre consacré à l’enseignement)

A l’occasion des élections présidentielles de 2017, nous analyserons les programmes des candidats, comme nous l’avons fait en 2007 et 2012, sans illusions mais non sans espoir. En attendant, les réflexions publiées par des politiques retiennent notre attention.

                                                                                       Suite

Deux livres (suite)

François FILLON
François Fillon ne consacre qu’un chapitre de 16 pages à l’éducation.
• Il évoque d’abord un face à face avec un élève d’un établissement en Seine-Saint-Denis, qui lui a "laissé un profond sentiment d’absurdité et un souvenir poignant".
Il évoque rapidement, ensuite, l’école de jadis, la meilleure du monde. Il s’agit évidemment de l’école primaire, aucune comparaison n’étantt possible pour le collège, splendidement réinventé par la Vème République, avec les résultats que l’on sait.
Conclusion de cette introduction : "nous ne referons pas l’école d’autrefois". Suit la litanie des raisons qui s’opposent à ce que les enfants d’aujourd’hui soient instruits comme autrefois. Ce en quoi il est mal informé : les écoles, les instituteurs et institutrices qui réussissent – et pas seulement dans les beaux quartiers – instruisent comme avant, avec un haut  niveau d’exigence à l’égard des élèves.
• A partir de là, François Fillon emploie le mot "école" pour désigner l’enseignement, comme d’ailleurs on parle d’éducation à propos de l’instruction.
Pour échapper au déclin, sa conviction est que le système d’enseignement a besoin de liberté, de diversité, d’autorité.
(Visited 2 times, 1 visits today)

Pin It on Pinterest