J’ai hâte d’être en 5e. C’est une classe plus grande que la 6e. C’est moins enfant. J’ai hâte que tout soit fini. De toute façon, à 16 ans, j’arrête l’école. Je vais travailler dans la mécanique auto. J’aime les voitures. Mon papa était mécanicien, il m’a montré des trucs. Je serais mieux dans un atelier. Il faut que j’attende d’avoir l’âge d’y aller. C’est encore dans deux ans. Là, ce sera mieux, c’est pour ça que je m’en fous du français et de l’anglais. Je ferai mécanique toute ma vie. On gagne bien sa vie dans la mécanique. (…)
Jules Ferry, c’est celui qui a inventé l’école. Je lui en veux. Il aurait pu inventer tout, sauf l’école. J’aurais bien aimé vivre comme au Moyen Age. Les gens pourraient travailler, cultiver les champs, élever des animaux, avoir des fermes. Ce serait mieux. Y aurait pas de voiture mais j’aurais été réparateur de charrettes. L’école c’est pour les autres, pas pour moi. (…)
Ce sera plus facile de faire de la belle mécanique, parce que j’en ai envie. Mon cerveau est fait pour ça. C’est pas la peine de faire entrer d’autres choses dans mon cerveau, ça sert à rien.
Ce témoignage est extrait du livre "Ce que je ne peux pas vous dire : 26 collégiens parlent", Marie-Thérèse Cuny, Sylvie Angel, édition Oh, 2003

(Visited 1 times, 1 visits today)

Pour rester informé, je m'abonne à la lettre

Pin It on Pinterest