Lettre du site

RSS

texte normal  texte plus grand  texte beaucopu plus grand  envoyer ami

BIEN LIRE ET AIMER LIRE (Borel-Maisonny)

Clotilde Silvestre de SACY - Editions ESF - 2000
Méthode phonétique et gestuelle BOREL-MAISONNY

 

Livre 1 : cours préparatoire et élémentaire

 

 Livre 2 :  recueil de textes à lire




Cette méthode a été mise au point par Suzanne Borel-Maisonny pour, selon ses propres termes, « amener les enfants normaux, mais aussi la plupart des dyslexiques, à lire et aimer lire ». Par la suite, Clotilde Sylvestre de Sacy  l'a popularisée en publiant en 1962 ce manuel devenu rapidement la Bible de tous les orthophonistes. Ce langage gestuel ne doit pas rebuter les parents. On s'y fait très vite et les enfants plus encore. Les parents dubitatifs seront vite convaincus dès les premières leçons en voyant leur enfant enchanté de lire ses premières syllabes, ses premiers mots, et ensuite très rapidement ses premières phrases.

Cette méthode convient aux parents comme aux enseignants.

ALPHABETIQUE GESTUELLE :

37 gestes correspondent à des sons de la voix (phonèmes) représentés par des photos accompagnées d'explications sur la prononciation. Les gestes favorisent la mémorisation. Ils sont abandonnés lorsque l'enfant n'en éprouve plus le besoin.

60 leçons. Pour chacune : découverte d'un ou plusieurs groupes de lettres et de la prononciation (aidée par les gestes), puis lecture (à haute voix) de syllabes, puis de mots, de phrases de plus en plus longues et nombreuses.

Exercices syllabiques. Dans les mots à dire, les syllabes ne sont pas séparées. Jusqu'à la fin du livre 1, les phrases sont segmentées selon le rythme de lecture.

Pas de liaison avec l'écriture dans le livre 1.

Le livre 2 est consacré à l'acquisition de la lecture fluide. La présentation typographique évolue à partir de celle du livre 1 jusqu'à la typographie courante.

Conseils aux parents : conseils succincts + des notes dans certaines leçons.

 

Vos commentaires

5

1

#3 webmestre

Posté par CONTARDO le 01/11/2007 18:04

Je suis orthophoniste et utilise avec succès cette méthode que je connais depuis mon enfance. En effet, la directrice de mon école primaire était partie du principe que si elle aidait les enfants dyslexiques, elle ne ferait pas de mal aux autres. Aujourd'hui encore, cet établissement utilise cette méthode et les enseignants des classes supérieures au CP disent deviner qui a appris à lire chez eux ou non, le jour de la rentrée simplement en faisant lire les élèves...CQFD.

J'ajoute que cette méthode était rendue ludique par la représentation des lettres: les consonnes étaient des bonshommes, les voyelles des trompettes qui se mettaient à sonner quand un bonhomme "soufflait " dedans. De quoi faire comprendre l'enchaînement des sons à n'import quel enfant en s'amusant.

#4 webmestre

Posté par valérie le 14/11/2007 10:13

Bonjour,

un petit message pour Contardo !

Je suis enseignante et j'ai une classe de cp pour la première fois. J'utilise les gestes de la méthode BM. J'ai un petit soucis, lorsque nous faisons des dictées de mots. J'utilise le signe du "e" pour le "e" muet afin que les élèves ne l'oublient pas, mais ne suis-je pas dans l'erreur ? S'il est muet, je ne devrais normalement pas le traduire avec le geste. Qu'en pensez-vous ? Que devrais-je faire ?

Merci pour votre aide

Valérie

#5 webmestre

Posté par Mamoune le 14/11/2007 23:15

Bonsoir Valérie, ne vous tracacssez pas pour le e muet,,si vous articulez à la mode méridionale, les enfants comprendront que la plupart de nos concitoyens l'escamotent,en parlant mais pas tous.

Et à l'écrit, il faut le mettre.

C'est encore une raison pour partir de l'écrit et non pas de l'oral quand on commence l'apprentissage.

#2 webmestre

Posté par Aurélia le 29/01/2007 00:04

Je suis professeur des écoles et j'ai utilisé cette méthode en CLIS E auprès d'enfants qui n'avaient pas réussi à apprendre à lire avec les méthodes "banales". Ce fut une réussite totale, une aventure aussi bien passionnante pour eux que pour moi.

#1 webmestre

Posté par cellier le 15/04/2006 18:33

je suis orthophoniste et j' utilise cette " méthode " pour mes petits patients et certes elle rend grand service à tous ceux "qui ont raté le départ " mais je pense que c'est une base très interessante e, qui assure la réussite pour _tous_ dès la grande section.

 

L' enfant a besoin de vivre dans son corps les choses pour ensuite les" in- corporer" et les maitriser et c'est ce que cette méthode nous propose!

5

1