Lettre du site

RSS

Derniers commentaires:

30/04/2013 de hemon

Votre commentaire tour simplement merci pour ce...

30/04/2013 de Parésy

Ce qu'il ne faudrait pas faire ...

06/03/2013 de tomi

La méthode Boscher ( et mamadou et bineta,...

06/02/2009 de API59223

Nous sommes parents d’enfants scolarisés dans...

02/10/2008 de FPleo

De didi, en réaction à cet article (site Veille...

texte normal  texte plus grand  texte beaucopu plus grand  envoyer ami

Canton de Genève : victoire de l'Association REFAIRE L'ECOLE (ARLE)

Après avoir recueilli plus de 28000 signatures et ainsi obtenu l'organisation d'un référendum (votation) le 24 septembre 2006, l'association a vu ses propositions acceptées par 76 % des votants.

L'ARLE proposait de modifier un article de la loi sur l'instruction publique sur les points suivants :

  • l'organisation des études primaires année par année et non par cycle
  • la possibilité de redoublement chaque année
  • l'évaluation continue, notée (de 1 à 6) et faisant l'objet de moyennes trimestrielles (à partir de la 3ème année du primaire)
  • l'établissement par voie de règlement de normes de promotion annuelle des élèves (passage d'une classe à l'autre)]l

Le Département de l'Instruction Publique du Canton de Genève et toute sa hiérarchie s'étaient fortement mobilisés contre cette initiative de l'ARLE. La doctrine du DIP, sous la bannière de "Rénovation de l'enseignement primaire" est conforme à l'idéologie et aux doctrines qui, en France, ont détruit l'enseignement primaire.

Nous vous proposons ci-après :


- quelques textes extraits du site de l'ARLE www.arle.ch (archives – ancien site)
- nos commentaires 

 

Loi sur l'instruction publique - Article 27 (nouvelle teneur)

1. L'école primaire comprend six degrés ou années d'étude.
2. Le passage d'un degré à l'autre n'est pas automatique.
3. Les conditions de promotion annuelle des élèves sont déterminées, à partir de la 3e année primaire, par une évaluation continue, chiffrée (de 1 à 6) et certificative.
4. Les normes de promotion et les conditions d'admission des élèves sont fixées par le règlement. 

 

Communiqué de presse

L'Association Refaire l'Ecole remercie la grande majorité du peuple genevois d'avoir soutenu son initiative pour le maintien des notes à l'école primaire. Elle pense qu'un pareil succès est le signe d'un véritable besoin de refonder l'école genevoise. Le malaise était tel qu'il s'est exprimé massivement. C'est aussi un soulagement pour la majorité des enseignants et des parents de ce canton, plongés depuis trop longtemps dans l'incertitude et dans l'inquiétude.

... La victoire est d'autant plus impressionnante que le Département de l'Instruction Publique de Genève (DIP) et toute sa hiérarchie se sont fortement mobilisés pour faire pièce à notre initiative. Ce
succès populaire scelle l'échec d'une politique porteuse depuis plusieurs années d'une conception laxiste de l'école, conception dépassée par les événements.

Nous l'avons assez répété : derrière les notes existe une vision de l'école, de l'élève et, finalement, du rôle de l'homme dans cette société. Nous pensons que c'est par la connaissance transmise pas à pas, apprise de manière structurée et ensuite clairement évaluée qu'un enfant peut s'élever avec le plus de chance vers un avenir qui s'est singulièrement compliqué. Cette conception est aujourd'hui approuvée par le peuple genevois, qui veut redonner une chance à tous les élèves.

Le manque de repères actuels, la confusion des principes éducatifs, ont rendu plus difficile à appliquer le principe de la loi genevoise qui entend corriger les inégalités. Dans cette optique d'équité, il est grand temps, pour le bien de tous et l'avenir de chacun, de refaire l'école.
... 

 

Lire la suite : Argumentaire de la brochure explicative de l'ARLE