Lettre du site

RSS

texte normal  texte plus grand  texte beaucopu plus grand  envoyer ami

Bienvenue invité pour participer à ce forum vous devez vous inscrire sur le site.

Retrouvez les messages de l'ancien forum ICI

Fils sans nouvelle intervention

Que devient Alain Bentolila ? Gafi ? L'évaluation en CM2 ?

Auteur Message
le: 14/01/2011 09:18
Tomi
Auteur du fil
Inscrit depuis: 03/06/2008
Interventions: 1071
On ne voit plus trop les articles d'Alain Bentolia dans les journaux! Heureusement !

J'ai expliqué plusieurs fois sur lire-ecrire qu'il est le responsable de l'édition de Gafi, méthode mixte( c'est à dire à départ global).

L'autre pseudo méthode mixte très employée est Ratus, plus ancienne.

Anne-Marie, la pédagogie demande souvent la répétiton. Je me répète pour vous et pour ceux qui veulent le retour de méthodes d'apprentissage de la lecture en GS et CP qui soient efficaces.

Dans Gafi on n'a pas encore d'apprentissage des SMS !
Si un élève a Babar à la maison cela peut compléter ! Le texte est en écriture cursive. L'élève aura des modèles visuels d'écriture cursive. Dans une méthode mixte, les mots sont en français. On utilise encore les 26 lettres de l'alphabet !
Le problème est que les graphies proposées aux élèves arrivent sans véritable ordre dans Gafi ,Ratus...On n'a pas de véritables méthode du type :

Boscher (Belin), Sami et Julie (Hachette), Le livre de lecture de la La Librairie des écoles, le Delile, le mamadou et bineta (Edicef).

Je me limite à ce quinté de véritables méthodes
d'apprentissage de la lecture pour des enfants de 4 à 5 ans, voire 4 ans pour les plus dégourdis.
En MS on fait apprendre, en fait, les prénoms de tous les enfants de la classe.
Donc l'apprentissage de la lecture commence de façon globale. Le Slecc n'a pas su se faire entendre lors de l'élaboration des programmes de 2008 pour la maternelle et le primaire.
Je pense que beaucoup de membres du Slecc ne sont pas favorables à cette pratique.
En tout cas je pense que cette pratique est détestable.
Ce n'est pas mamoune qui me contredira la-dessus.

Tomi

PS Certaines fédérations de parents d'élèves ne veulent pas des évaluations de CM2 qui se font en ce mois de Janvier 2011.
Beaucoup de profs ne veulent pas être évalués.

Ce qui vaudrait mieux est une évaluation en début de l'année scolaire et à la fin. Il faudrait qu'en 5 ans toutes les écoles de primaire y passent. Il faut une évaluation indépendante des profs de l'établissement !
Les profs indirectement se notent eux-mêmes et ne sont pas forcément objectifs! D'autant plus que certains mettent systématiquement des bonnes notes pour ne pas décourager !
Même au bac on demande aux correcteurs de réévaluer les notes pour atteindre des quotas.
Il devrait y avoir la liberté pédagogique des parents pour choisir des classes de GS et CP où les instituteurs ou profs comme on voudra utilisent des méthodes sensées qui respectent et benseignent la structure alphabétique de la langue écrite.

A Trans-Maître une des institutrice préconise le doublé : Méthode Cuissart avec un "t"
Delile. Elle préconise une méthode ancienne et une méthode moderne ! Le nec plus ultra !

le: 15/01/2011 11:00
Tomi
Auteur du fil
Inscrit depuis: 03/06/2008
Interventions: 1071
Au départ j'avais choisi comme titre de ce fil : "Alain Bentolia bouge encore"

- Anne-Marie quand vous évoquez indirectement ce triste sire, dans le fil "Mieux Mémoriser SVP" par exemple, vous devriez bien spécifier qu'il est le responsable de la collection Gafi chez Nathan. Gafi est une méthode mixte postérieure à la méthode mixte Ratus très employée aussi. Ces méthodes dites mixtes sont des pseudo méthodes. Elles génèrent des profits importants, avec tous les produits dérivés.
C'est FRIC FRIC FRIC.

Colette Ouzilou que vous connaissez bien dénonce ces deux méthodes mixtes comme le font de plus en plus de parents. Le forum de lire-ecrire contient de nombreux fils pour dénoncer la malfaisance de ces méthodes mixtes.

- Le rapport sur la grammaire d'Alain Bentolia et d'Erik Orsenna ne m'a pas impressionné. Il aurait fallu dénoncer le Bled "relooké" par l'inspecteur Daniel Berlion. Au fur et à mesure des éditions le bled se dégrade de plus en plus. Il n'est pas encore complétement nul.
Surtout il aurait fallu dénoncer la véritable muflerie de proposer un bles pour CP et CE. Un livre de grammaire ne peut convenir à des élèves qui apprennent à lire en CP. C'est du délire pur et simple. Le premier livre de grammaire doit être donné en CE1.

Jacqueline de Romilly a évoqué Erik Orsenna en bien. Erik Orsenna essaie de redonner ses lettres de noblesse à la grammaire. Ses livres vont dans le bon sens. Cela ne doit pas servir à Alain Bentolila pour faire oublier qu'il est un des fossoyeurs d'un bon apprentissage de la lecture au CP.

Avec Gafi des élèves intelligents et/ou privilégiés (Fils de cadres ou de profs) comprennent la structure alphabétique de la langue écrite au lieu de la nier.
Ces élèves qui ne connaissent qu'une méthode d'apprentissage de la lecture vont croire que Gafi leur a appris à lire alors qu'ils ont réussi à apprendre à lire malgré Gafi.

Jean d'Ormesson dit que les gosses qui lisent bien auraient appris avec n'importe quelle méthode. Il y a les autres, en ZEP, avec des parents qui font encore confiance à l'école en croyant que c'est encore l'école de Jules Ferry. Ce point de vue a du plomb dans l'aile.

Pour ces élève de ZEP une bonne méthode revêt une importance capitale. J'en ai pris conscience en Septembre 2004 quand j'ai comparé les photocopies du jour pour des élèves de CP qui en "bénéficiaent", avec ce que pouvait apporter deux méthodes comme "Boscher" (Belin) et "J'apprends à lire avec sami et Julie" (Hachette) qui étaient dans la bibliothèque d'une association.

Je trouve ce doublé de livres d'apprentissage de la lecture complémentaire.

Sur le site de Trans-Maître vous pouvez trouver une vidéo où uns institutrice propose le doublé "métode Cuissart", ancienne et le "Delile", récent.

Il me semble que l'emploi de deux méthodes une ancienne et une autre récente est le nec plus ultra pour les élèves de CP.

Une institutrice peut faire pencher une méthode mixte vers un apprentissage alphabéto-syllabique plutôt correct, ou un apprentissage global désastreux.
C'est pour cela que la pseudo méthode gafi se maintient, comme la pseudo méthode ratus. Des élèves arrivent à apprendre à lire malgré ces méthodes. Dans ces pseudo méthodes on a des mots et des textes qui ne sont pas encore en SMS ! Tous les mots sont en français !
Ces méthodes dites mixtes sont tout sauf méthodiques. Le constuctivisme est la ligne directrice. L'élève est pris pour un Champollion qui s'ignore !

- Le 17 janvier 20011 commence une évaluation des élèves de CM2 pour le français et "les maths ! ".

Ce sera intéressant de savoir quel est le pourcentage d'élèves qui savent employer les nombres décimaux...

On aura une évaluation de ce que les élèves savent au niveau national et au niveau d'une école. Les profs auront 5 mois pour corriger le tir si on s'aperçoit que dans certains établissements l'école n'a jusqu'ici formé que des crétins .
Il faut partir de la réalité pour changer les choses.

On sait qu'un pourcentage élevé d'élèves ne sait pas lire en quittant le CM2.
On sait maintenant que les pseudo méthodes mixtes et autres employée dans les classes de GS et CP en sont la cause. Les responsables Alain Bentolila en tête ne veulent pas se l'avouer.

C'est la raison d'être de lire ecrire de promouvoir de bonnes méthodes et de dénoncer les méthodes néfastes et mortifères.

De véritables évaluatons des élèves permet de se faire une idée de ce qu'ils savent... et de réagir !

"Le déclic de la lecture" devrait se faire au Noêl de CP pour la grande majorité des élèves d'une classe. Il ne faut pas attendre le déluge ! Et noyer le poisson en mettant ensemble, au CE1... des élèves qui savent lire avec d'autres qui ne savent pas encore lire.

Tomi
le: 15/01/2011 12:31
Tomi
Auteur du fil
Inscrit depuis: 03/06/2008
Interventions: 1071
Pour Anne-Marie :

Je viens de vérifier

- Didier (et non Daniel) de Calan est directeur du département école de Nathan.

- Alain Bentolila s'occuppe des entrtiens Nathan.

Je n'ai jamais entendu parler des entretiens Nathan. Il y a plein de pédagogistes et de "spécialiste" en sciences de l'éducation. On en entend pas parler car ils n'ont vraiment pas grand chose de sensé à dire et qu'ils vivent entre eux.

Tomi