Lettre du site

RSS

texte normal  texte plus grand  texte beaucopu plus grand  envoyer ami

La revanche des nuls en orthographe

Anne-Marie Gaignard - Calman Lévy 2012

 

Nous avons déjà présenté sur le site un ouvrage du même auteur : GRAMMATICUS Tomes 1 et 2, manuels pratiques de traitement de la dysorthographie grammaticale.

 

Ce nouvel ouvrage est tout différent : vivant, facile à lire, c'est le récit des combats de Anne-Marie Gaignard sur elle-même et sur l'adversité. Jusqu'à l'âge de 36 ans, elle a cru être victime d'un handicap mental, la dyslexie, et pour cela dans l'incapacité d'écrire correctement. Elle a conduit, seule, un combat pour essayer de maîtriser la langue écrite, assimiler les règles et surtout pour s'en souvenir, car on lui avait expliqué lorsqu'elle était petite, que sa tête était une passoire et qu'elle ne serait bonne à rien.
Elle a donc décortiqué la langue et inventé ses propres règles mnémotechniques.

 

Fortuitement, elle a découvert qu'elle ne souffrait pas de dyslexie mais de dysorthographie, dont les symptômes sont les mêmes, mais le traitement beaucoup plus simple : comme l'expliquait en 2001 Colette Ouzilou dans «Dyslexie, une vraie-fausse épidémie», la dysorthographie a pour cause une pédagogie inadaptée et se traite... en apprenant à lire par la méthode alphabétique.


Or, s'il est relativement facile de repartir à zéro avec un petit enfant qui a subi un mauvais départ, c'est parfois beaucoup plus difficile avec des enfants plus grands, des adolescents ou des adultes.


Anne-Marie Gaignard, libérée de cette malédiction, a eu l'idée de proposer à d'autres victimes les remèdes qu'elle avait créés pour elle-même.


Les premiers succès, parfois spectaculaires, ont fait tache d'huile, et aujourd'hui elle est à la tête de deux réseaux, l'un pour les enfants, l'autre pour les adultes (1)

 

Nous vous recommandons cet ouvrage. Lisez le - Pourquoi ?


Parce que, même si vous-même et vos proches n'ont pas subi les mêmes difficultés, les mêmes tortures, d'autres autour de vous en sont peut-être victimes. Et on ne le sait pas toujours, car ils le cachent par tous les moyens.
Ce livre fourmille d'exemples et d'histoires vraies, ô combien édifiantes ! Il met de la vie, de la chair, de la rage, et des larmes autour de l'idée rationnelle que nous nous faisons depuis longtemps de ce drame.

(1) Consultez sur Google "Anne-Marie Gaignard"

Vos commentaires