Site www.lire-ecrire.org - version imprimable de la page "LA DEBACLE DE L'ECOLE - UNE TRAGEDIE INCOMPRISE"
Titre: LA DEBACLE DE L'ECOLE - UNE TRAGEDIE INCOMPRISE
Source: Association Lire-Ecrire

La débâcle de l'école – une tragédie incomprise

Laurent Lafforgue, Liliane Lurçat
éditeur : FX de Guibert
septembre 2007

"Le système éducatif français se trouve dans une situation qui n'est pas sans analogie avec celle de l'armée française en 1940. Comme alors, des erreurs conceptuelles fondamentales ont été commises et l'esprit de système a obscurci le sens du réel. Comme alors, la responsabilité appartient d'abord au commandement, en l'occurrence aux instances dirigeantes de l'Education Nationale qui ont transformé la nature et la finalité de l'école et ont imposé, depuis des décennies, des pratiques pédagogiques destructrices des apprentissages

Les conséquences de la débâcle de l'école pour les nouvelles générations et pour notre pays tout entier – si elles ne se manifestent pas avec la même immédiateté et la même brutalité – promettent d'être aussi graves et destructrices, à moins qu'une prise de conscience collective ne conduise rapidement à un sursaut et à l'amorce d'un processus de refondation et de reconstruction."

Laurent Lafforgue explique ainsi le titre choisi pour le nouvel ouvrage qu'il nous présente. Ce titre n'est pas une provocation, ce livre n'est pas un livre d'humeur. C'est tout simplement le rappel d'une réalité sciemment censurée.

Le public commence certes à savoir que 40 % des enfants entrant en 6ème sont inaptes à suivre des études secondaires, qu'un grand nombre d'élèves de seconde, titulaires du brevet, ne passent pas en première, que la moitié des étudiants de première année ne parviennent pas en seconde année. C'est scandaleux et terrifiant.

Mais qu'en est-il des autres, de ceux même qui vont jusqu'au doctorat ? La vérité, c'est que leur niveau d'instruction baisse, actuellement, d'année en année.

Cet ouvrage est la suite directe du colloque que notre association a organisé le 17 mai 2006 à Paris : "La finalité de l'école ". Les intervenants, dont les exposés avaient captivé l'auditoire, ont accepté ici de préciser et d'élargir leurs propos.

On trouvera dans ce livre des témoignages directs et des explications claires sur ce qui se passe dans le primaire, le secondaire, l'enseignement technique, et surtout dans l'enseignement supérieur, moins bien connu. On y trouvera aussi des textes majeurs sur la vocation de l'enseignement, la finalité de l'école, les racines de la crise actuelle. Enfin, Laurent Lafforgue, médaille Fields de mathématique, s'interroge sur la stupéfiante passivité de la plupart de nos savants devant cette crise de la transmission des connaissances.

L'enseignement est notre plus grande cause nationale. Il faut arrêter la débâcle.

Vos commentaires

21

1234567 << >>

#18 Tomi

LES PROGRAMMES OFFICIELS de 2008 de l'enseignement primaire devraient être mieux connus.

 

Les parents peuvent profiter des vacances pour se renseigner sur ces programmes. Même s'ils font du bateau avec leurs enfants les parents peuvent trouver maintenant partout des endroits où internet est installé, car il faut bien aborder de temps à autre! Ils n'ont plus d'excuses !

 

Il faut savoir que ces programmes tiennent en 40 pages. Il faut se souvenir que les mots clés efficaces sur un moteur de recherche sont en ce moment "programme primaire 2008".

Vous pouvez ajouter "page 1 à 40".

 

Vous pouvez aussi cliquer directement sur l'adresse d'un site donné dans un post précédent. Je rappelle que les pages les plus intéressantes sont les pages 29 à 39 qui donnent les progressions annuelles.

Pour enseigner il faut avoir des objectifs clairs ! et réalisables ! Il faut auparavant se renseigner !

 

UNE BONNE NOUVELLE :

 

La Librairie des Ecoles édite l'ancienne méthode Cuissart.

Une enseignante de l'association Trans-Maître l'avait évoquée durant un colloque. On peut retrouver facilement un exposé sur le Ouèb avec " Cuissart Trans-Maître".

Cela ouvrira un plus grand choix. On a une ancienne véritable méthode rééditée, en plus du Boscher.

 

Ces méthodes anciennes permettent d'ouvrir des discussions variées en partant des images, avec de très jeunes enfants.

Cette méthode respecte les programmes sous Jules Ferry puisqu'elle a été publiée en 1882.

Du temps de Jules Ferry les professeurs respectaient les programmes. C'est loin d'être le cas aujourd'hui.

Certains professeurs bobos prétendent que l'orthographe est "bourgeoise".

La maîtrise de l'orthographe demande des connaissances en syntaxe, en conjugaison et en orhographe d'usage.

 

Les élèves devraient recopier un minimum de poésies, petits textes, et faire un minimum de dictées qui fixent l'attention.

 

Les 2 classes fondamentales de la scolarité sont la GS où commence l'apprentissage de la lecture et de l'écriture des lettres en cursives. Au Noël du CP le "déclic de la lecture" devrait avoir eu lieu pour toute une classe.

 

Sous Jules Ferry beaucoup d'élèves n'avaient pas de livres. De nos jours beaucoup d'élèves ont une photocopie qui les font entièrement dépendre du maître. Ils ont aussi des méthodes mixtes, c'est à dire à départ global, comme ratus et gafi. Cela peut gravement nuire à l'acquisition de bons réflexes de lecture et à une bonne acquisition de l'orthographe d'usage.

 

Des pédagogistes comme la députée Martine Martinel devraient se renseigner sur les méthodes de lecture anglaises. Elle devrait voir ce qui se fait en dehors de l'hexagone. Martine Martinel souhaitait être une députée de la "majorité". Elle pourra faire des comparaisons arithmétiques sur le chômage en France et en Allemagne, le signe arithmétique concernant la balance commerciale et la balance des paiements entre ces 2 pays. La France n'a pourtant pas eu le coût de la réunification.

En France beaucoup ont parlé de l'Euro qui allait tout résoudre ! sans observer ce qui se faisait de bien au Royaume Uni pour les méthodes de lecture, et de bien en Allemagne pour gérer le pays de façon correcte, c'est à dire pour être explicite faire le contraire de la Grèce et faire plutôt comme l'Allemagne, d'un point de vue arithmétique et de la franchise. La banque européenne a sorti 1000 Milliards d'Euros pour aider les banques. Un problème arithmétique intéressant est de savoir en pourcentage ce qu'elle peut encore sortir.

Le chômage est de 10% en France. Si des mesures efficaces et courageuse étaient prises ce chiffre diminuerait et il y aurait un retour de la croissance! Sans la banque européenne!

Papandréou a recruté 70 000 fonctionnaire, en Grèce, alors qu'il s'était engagé à me pas le faire. Il a voulu acheter sa réélection et a été finalement renvoyé.

 

En France il faut plutôt faire appliquer les programmes de 2008 et procurer de bons livres de lecture à tous! que recruter des fonctionnaires en plus!

 

L'implication des parents dans l'instruction de leurs enfants peut apporte un plus pour tous. Il faut auparavant qu'ils prennent connaissance des programmes. L'instruction doit être partagée entre la famille et l'école. Le Ouèb et le dialogue direct "professeurs parents" peut beaucoup apporter !

 

L'académicien Octave Gréard (Voir Wikipedia) a fait un bon endeignement, mais il était assez formaté. L'enseignement mutuel était abandonné. Ce n'était pas forcément un mal! quand le niveau général était mauvais !

Il peut maintenant y avoir un partage avec la famille et le ouèb. Notamment en mathématique on peut trouver des sites de niveaux différents, excellents.

Laurent Lafforgue s'est par exemple aperçu que les notions fondamentales d'implication et d'équivalence n'étaient pas toujours connues. Sur le ouèb, en ajoutant ou pas "logique" comme autre mot clé, on trouve tout ce qu'on veut sur l'implication, l'équivalence.

 

VIVE EUCLIDE !

Un pseudo professeur de maths avait dit "A bas Euclide".

Sur le ouèb on trouve des sites de différents niveaux sur Euclide. Euclide représenterait plutôt une école de mathématiques, donc plusieurs personnes. Thalès et Pythagore sont des mathématiciens mieux connus, et précurseurs d'Euclide.

Si vous savez lire vous pouvez satisfaire votre curiosité sur Euclide, quelque soit votre niveau en mathématiques.

 

Comme autre exemple, en géométrie, on trouve des sites sur les 5 solides de Platon dont le plus simple (pour moi) est le "cube".

 

Par pliage je fais faire souvent un cube à des élèves de 6-7 ans.

 

Si vous voulez étudier le fondement des maths vous pouvez vous casser un peu la tête sur ce qu'est une "démonstration", en utilisant "démonstration" comme mot clé.

 

Le ouèb a toute les chances de maintenir un bon niveau de connaissances en mathématiques, en dehors des lycées Louis Le Grand, Henri 4...

Des passionnés font de très bons sites.

 

N'oublions pas Aristote!

 

Tomi

#17 Tomi

LES PROGRAMMES DU PRIMAIRE DE 2008 TIENNENT EN 40 PAGES, format A4, y compris les pages de garde.

On pouvait acheter ce fascicule pour 2€, 13 rue Dufour à Paris ou l'imprimer (les 40 pages).

Ces programmes concernent les 3 classes de maternelle et les 5 classes du primaire.

La partie la plus intéressante concerne les progressions annuelles, par classe, DE LA PAGE 29 A LA PAGE 39 .

Ce qui concerne la PS et la MS est assez désopilant. Il faut surtout laisser aux maîtres le soin de développer l'habileté manuelle et l'expression orale.

 

Il faut savoir qu'il est clairement demandé dans le programme de la PS que l'élève reconnaisse son prénom en écriture capitale, et qu'en MS il reconnaisse son prénom en écriture cursive, et l'écrive en écriture capitale.

L'apprentissage de la lecture commence donc en PS. Je trouve qu'il est bien que l'enfant reconnaisse aussi son prénom dans l'écriture minuscule cursive et d'imprimerie. Il faut ensuite se servir des lettres faciles de son prénom et de quelques autres lettres qu'il reconnait pour lui apprendre à lire quelques mots très simples,du type de ceux du Boscher, du sami et julie, de la méthode Montessori... Ces livres donnent de très bonnes idées de mots.

 

Il est toutefois fort surprenant que dans le rapport 4225 sur les livres scolaires de l'Assemblée Nationale, une députée socialiste, Martine Martinel prenne autant position sur un livre d'apprentissage de la lecture, le "Boscher" qu'elle ose qualifier de "dépassé". Martine Martinel témoigne d'un rare mépris pour les parents qui achètent cette méthode à leurs frais. Il n'y a pas, non plus, de solidarité de parti puisque Boscher était socialiste. En politique, et pas qu'en politique, il n'y a pas toujours de solidarité !

 

Il est vrai que le député est libre dans ses prises de position et ses votes. Elle devrait voyager et étudier les pratiques anglaises d'apprentissage de la lecture. Martine Martinel n'a pas lu les rapports accablants qui montrent que 40% des élèves arrivant en sixième ne savent pas lire ou lisent très mal ! Tout va très bien Madame la Marquise !

Dans ce rapport de l'Assemblée Nationale dont la rapporteuse est Michèle Tabarot le pagination de la version ouèb et la version papier n'est pas la même. C'est horripilant! Il faudrait moins de députés et qu'ils soient mieux aidés. Mitterrand a eu une bien curieuse idée en faisant passer les députés à 577 en 1986 et en appliquant une proportionnelle intégrale. Mitterrand n'a jamais craint les excès ! Martine martinel non plus !

 

Si vous voulez vous renseigner sur ce que vos enfants, les élèves du primaire apprennent normalement dans leur scolarité vous pouvez cliquer sur le lien du post précédent. Il marche !

 

De nombreux et véritables pédagogues comme Marc Le Bris, Brigitte Guigui, Rachel Bouitonnet ont fait la promotion de la méthode Boscher très attaquée par des pseudo pédagogues, souvent fonctionnaire à vie.

 

Je reformule de façon un peu plus synthétique ce que j'ai exprimé dans des posts précédents.

 

La débâcle de l'école est limitée par l'action des parents qui achètent des véritable méthodes comme le Boscher et le sami et julie pour ne citer que deux bonne véritables méthodes d'apprentissage de la lecture... N'en déplaise à Martine Martinel.

 

Tomi

#16 Tomi

L'application des programmes du Primaire de 2008 surtout ceux de la GS de maternelle, du CP, CE1, CE2, CM1, CM2 n'est pas encore vraiment généralisée.

 

Je redonne une adresse directe de site :

 

www.formapex.com/telechargementpublic/textesofficiels/2008_1.pdf

21

1234567 << >>