Lettre du site

RSS

texte normal  texte plus grand  texte beaucopu plus grand  envoyer ami

La débâcle de l'école – une tragédie incomprise

Laurent Lafforgue, Liliane Lurçat
éditeur : FX de Guibert
septembre 2007

"Le système éducatif français se trouve dans une situation qui n'est pas sans analogie avec celle de l'armée française en 1940. Comme alors, des erreurs conceptuelles fondamentales ont été commises et l'esprit de système a obscurci le sens du réel. Comme alors, la responsabilité appartient d'abord au commandement, en l'occurrence aux instances dirigeantes de l'Education Nationale qui ont transformé la nature et la finalité de l'école et ont imposé, depuis des décennies, des pratiques pédagogiques destructrices des apprentissages

Les conséquences de la débâcle de l'école pour les nouvelles générations et pour notre pays tout entier – si elles ne se manifestent pas avec la même immédiateté et la même brutalité – promettent d'être aussi graves et destructrices, à moins qu'une prise de conscience collective ne conduise rapidement à un sursaut et à l'amorce d'un processus de refondation et de reconstruction."

Laurent Lafforgue explique ainsi le titre choisi pour le nouvel ouvrage qu'il nous présente. Ce titre n'est pas une provocation, ce livre n'est pas un livre d'humeur. C'est tout simplement le rappel d'une réalité sciemment censurée.

Le public commence certes à savoir que 40 % des enfants entrant en 6ème sont inaptes à suivre des études secondaires, qu'un grand nombre d'élèves de seconde, titulaires du brevet, ne passent pas en première, que la moitié des étudiants de première année ne parviennent pas en seconde année. C'est scandaleux et terrifiant.

Mais qu'en est-il des autres, de ceux même qui vont jusqu'au doctorat ? La vérité, c'est que leur niveau d'instruction baisse, actuellement, d'année en année.

Cet ouvrage est la suite directe du colloque que notre association a organisé le 17 mai 2006 à Paris : "La finalité de l'école ". Les intervenants, dont les exposés avaient captivé l'auditoire, ont accepté ici de préciser et d'élargir leurs propos.

On trouvera dans ce livre des témoignages directs et des explications claires sur ce qui se passe dans le primaire, le secondaire, l'enseignement technique, et surtout dans l'enseignement supérieur, moins bien connu. On y trouvera aussi des textes majeurs sur la vocation de l'enseignement, la finalité de l'école, les racines de la crise actuelle. Enfin, Laurent Lafforgue, médaille Fields de mathématique, s'interroge sur la stupéfiante passivité de la plupart de nos savants devant cette crise de la transmission des connaissances.

L'enseignement est notre plus grande cause nationale. Il faut arrêter la débâcle.

Vos commentaires

21

1234567 <<

#3 Tomi

"Of course" le premier tour des élections législatives est bien le 10 juin 2012, et non le 10 mai passé, et le deuxième tour le 20 .

 

Le nombre des députés à élire atteint le plafond soit 577 députés.Vous pouvez vérifier facilement sur le ouèb !

 

Les anglais ont 10 ans d'avance pour le développement des méthodes syllabiques et alphabétiques d'apprentissage de la lecture.

 

Tomi

 

Tomi

#2 Tomi

Laurent Lafforgue qui a eu la médaille Field (équivalent du prix Nobel) s'intéresse au détail. Il pense qu'il faut au moins une ligne d'appui pour les élèves qui apprennent l'écriture en GS et CP.

 

Les enfants de 3 ans ou 4 ans préfèrent des feuilles blanches pour leur gribouillages, scribouillages, et dessins. J'en ai vu d'assez doués écrire "la tête "à" toto" suivant l'expression consacrée, très bien écrit ! avec un modèle bien sûr !

 

Rappel arithmétique ! "zéro plus zéro égale la tête "à" toto".

 

CONSEIL DE SITES: Aller sur le site de Laurent Lafforgue directement en faisant son nom sur un moteur de recherche. Vous trouverez son site très intéressant.

 

Vous pouvez aller aussi sur le site de Michel Delord pour trouver les programmes du primaire de 1923, les sites qui concernent Colette Ouzilou qui a dénoncé la fausse dyslexie dans ses conférences et livres, tout comme Ghislaine Wettstein-badour.

 

Vous pouvez aller sur les sites qui concernent Françoise Candelier, Marc Le Bris...

 

Vous pouvez aller sur le site Permis de lire, Trans-Maître.

 

Vous pouvez aller sur le site de publication :

www.lalibrairiedesécoles.org et le site de publication du grip et slecc.

 

Vous pouvez aller sur le site d' "école autrefois".

 

Vous pouvez aller lire le rapport parlementaire n 4225 qui comporte des réflexions et observations "intéressantes". Un intervenant ne peut s'empêcher un coup de patte contre le Boscher "dépassé". Le Boscher a appris à bien lire le français à des milliers de jeunes enfants. Le français comportait et comporte toujours 26 lettres, et 5 signes diacritiques (les 3 accents, le tréma, la cédille du "c cédille").

 

(Rappel pour la version la plus naïve du Boscher. Cette version compte 25 lettres pour l'alphabet français, car le "double v" était classé avec le "v", comme cela se faisait encore dans les années 1906.

 

RAPPEL NUMERAL SUR LES ELECTION LEGISLATIVES :

 

Le premier clip officiel pour l'élection législative de juin 2012 indique qu'il y a 560 députés à élire. C'est faux !

Le plafond maximum des députés est de 577 et il est atteint. Il y a donc 577 députés à élire.

 

Cela me permet de rebondir. 500 député me parait un maximum avec 100 élus à la proportionnelle. Le conseil constitutionnel ne fait pas son boulot en ne faisant pas rectifier le premier clip officiel ! Chirac et les autres membres du conseil constitutionnel sont des rois fainéants !

 

Le premier tour des élections législatives est le 10 Mai 2012 soit dans une semaine.

 

 

On doit à Lionel Jospin l'inversion du calendrier. Normalement les élections législatives devaient avoir lieu en premier ce qui devrait se faire dans un régime parlementaire.

Il faudrait en fait coupler les deux élections, exécutif et législatif, pour ne pas que l'exécutif empiète sur le législatif. Chacun son rôle !

 

 

Le meilleur clip est celui du PCD, le Parti Chrétien Démocrate. De nombreux candidats se présentent simplement. Le PCD porte l'accent sur un développement économique efficace pour tous !

 

Il faut payer les profs sans s'endetter ! C'est une dépense de fonctionnement et non d'investissement !

Les collectivités locales sont aussi endettées ! Pour des investissements loin d'être tous judicieux !

 

Les programmes de 2008 sont à faire appliquer. Ce serait très républicain qu'un président fasse appliquer ce qu'un autre a institué de vraiment important !

 

Pour suivre l'actualité le règne de Louis 14 a dépassé celui d'Elisabeth 2 ! Il a donné son nom au lycée Louis le Grand !

 

JE FAIS UN APARTE :

A titre individuel comme simple militant et comme citoyen je voterai pour un candidat PCD. Il y en a un dans ma ciconscription. Si le Front de gauche ou le PS faisait la promotion des méthodes syllabiques, je voterai pour eux. ce n'est pas encore le cas.

 

Quand on sait lire, on peut lire la Bible, ou un ouvrage de référence de Brighelli comme Histoire d'O.

 

Il faut cependant savoir lire ! L'un des ouvrages apporte plus que l'autre !

 

Tomi

 

Il faut se souvenir que Natacha Polony a conseillé la maison d'édition "La Librairie des Ecoles" dans le Figaro.

Il faudrait que Libération s'y mette aussi !

#1 Tomi

Avec les programmes du primaire de 2008 dus à Xavier Darcos les choses devraient changer.

 

Les élèves doivent apprendre l'écriture cursive en GS et cela ne s'improvise Pas ! Il faut donner des modèles de lettres, puis des modèles de mots très simples en GS.

En CP il faut proposer des courtes phrases écrites en lettres cursives à recopier. Il faut reprendre l'élève quand il s'y prend mal.

La mode en 1987 était souvent de dire que l'écriture en lettres cursives était mauvaise et de laisser faire l'élève, constructuvisme oblige. Le résultat est que l'élève qui ne recevait pas de conseils et n'avait pas de modèles se mettait à écrire en capitale.

Avec les programmes Darcos c'est normalement fini quand les instituteurs et professeurs ont lu les programmes du primaire de 2008 qu'on devrait trouver facilement sur le ouèb. Ils concernent aussi les 3 classes de maternelles. Il y aurait beaucoup à redire sur les spécifications concernant la PS et la MS de maternelle.

 

Un élève du primaire qui marchait bien en calcul a buté sur la division car on lui apprenait sans donner d'exemple !

Ce n'est pourtant pas difficile de commencer par un exemple simple qu'on peut donner en fin de CP et/ou début de CE1.

Il faut donner un énoncé simple : On veut partager 7 bonbons entre 3 personnes. On demande combien chaque personne aura de bonbons et quel est le reste. On fait remarquer que le reste peut être l'un des 3 nombres : 0, 1, 2.

 

C'est pareil quand on apprend aux élèves les fractions. Il faut partir d'un exemple concret comme un gâteau. Certains auront besoin d'un exemple pour comprendre et d'autres plusieurs.

L'académie des sciences a bien spécifié qu'il fallait des exemples concrets !

Il n'y a souvent plus aucun bon sens, aucune méthode, aucune exigence. Cela a empiré avec Lionel Jospin quand il a été ministre de la pseudo éducation nationale. Le paradoxe est qu'il a été au Lycée Janson de sailly. Je rappelle qu'il a été inauguré par Jules Ferry en présence de Victor Hugo. Vous pouvez vérifier sur wikipedia !

Hollande a été au lycée Pasteur de Neuilly tout comme Bernard Henri-Lévi qu'il a retrouvé autour d'une mache à 140€ au restaurant Le Laurent en bas des Champs Elysées. C'est plus classe que le Fouquet's !

L'occupant de l'Elysée a 5 ans pour appliquer les programmes de 2008 !

Les programmes Darcos de 2008 est ce que Nicolas sarkozy a apporté de mieux durant son quinquenat.

Il est paradoxal que Lang cherche un nouveau point de chute à Saint-Dié patrie de Jule Ferry.

 

La débâcle de l'école prendra fin quand les programmes 2008 seront appliqués soit par les instituteurs et professeurs, soit par les parents !

 

je me souviens de Jean Foyer inquiet sur le devenir de l'école. C'était un des intervenants du colloque de 2006 organisé par lire-ecrire.

 

Libération devrait appeler Hollande l'occupant de l'Elysée. Je crains que la conjoncture fera qu'il ne pourra régler que les affaires courantes. C'est plus facile de détruire des équilibres économiques et des programmes d'instruction que de les reconstruire !

 

Tomi

 

Tomi

 

Tomi

21

1234567 <<