Lettre du site

RSS

Derniers commentaires:

30/04/2013 de hemon

Votre commentaire tour simplement merci pour ce...

30/04/2013 de Parésy

Ce qu'il ne faudrait pas faire ...

06/03/2013 de tomi

La méthode Boscher ( et mamadou et bineta,...

06/02/2009 de API59223

Nous sommes parents d’enfants scolarisés dans...

02/10/2008 de FPleo

De didi, en réaction à cet article (site Veille...

texte normal  texte plus grand  texte beaucopu plus grand  envoyer ami

Instruire aujourd'hui à l'école primaire

Les journées de Trans-Maître
23-24 octobre 2010 "Instruire aujourd'hui à l'école primaire"


Nous avons assisté à ces journées, qui se sont déroulées dans le beau cadre de l'IHES : Institut des Hautes Etudes Scientifiques.

Il est difficile de résumer ici des exposés riches et variés. Les vidéos de certaines interventions sont disponibles,   sur le site de Trans-Maître.

 


.  Michaël Devaux, philosophe, professeur à l'IUFM de Saint Lô, présente ses réflexions sur le nouveau statut universitaire des IUFM.
"Universitaire" : impose l'acceptation de la pluralité des voies, l'obligation de la recherche et en particulier de la recherche historique sur les pédagogies.
"Formation" : il faut surmonter une première difficulté de principe : l'erreur de considérer que l'enseignement est un même métier de la maternelle à l'université. C'est d'autant plus pénalisant que la plupart des enseignants en IUFM viennent du secondaire, et ne connaissent ni la maternelle ni le primaire.
"Maîtres" : la difficulté première se trouve dans les graves lacunes de savoir des candidats.
Optimiste, Michaël Devaux pense que toutes ces difficultés devraient pourvoir être surmontées. Il esquisse les voies d'une reconstruction des IUFM dans le sens de l'intérêt général.


.  Gwenola Petit, institutrice, propose une réflexion approfondie sur la mission de la maternelle et sur le métier des maîtresses. Elle montre la confusion qui règne à ce sujet, et la dérive entre l'idée originelle et les tendances actuelles à voir la maîtresse comme un professeur chargé de dispenser des leçons en respectant un programme.

 


Suivent plusieurs interventions d'instituteurs et institutrices qui exposent leurs pratiques pédagogiques, le thème central étant la progression dans une discipline, au cours d'une leçon, au long de l'année scolaire ou du cursus primaire tout entier.

Trans-Maître ne prétend pas imposer, en chaque matière, une unique progression considérée comme valable. Les progressions peuvent différer. L'important, c'est d'éviter le désordre qui caractérise les approches constructivistes.

Ainsi, plusieurs méthodes de lecture, bien entendu alphabétiques, ont été présentées par des maîtres ou maîtresses qui les pratiquent.

Lire la suite : Le français