Lettre du site

RSS

Derniers commentaires:

texte normal  texte plus grand  texte beaucopu plus grand  envoyer ami

La méthode globale d'apprentissage de la lecture :

Un contresens neurologique absolu

Il est parfaitement démontré et admis que chez tous les droitiers et une partie des gauchers le centre du langage est situé dans l'hémisphère cérébral gauche. C'est celui de l'analyse, de la dissection des données, tandis que l'hémisphère droit est celui de la saisie globale, de l'intuition, de la connotation et de la métaphore. 

Les idéogrammes chinois qui véhiculent des concepts sont interprétés, appris et retenus par le cerveau droit.

Les syllabes qui se suivent pour façonner un mot sont enregistrées par le cerveau gauche. 

L'analyse des signes et des syllabes, puis du sens produit sont un travail de l'hémisphère gauche.

On ne peut, en apprenant à lire par le cerveau droit à un droitier que déboucher sur une lecture approximative et un sens approximatif. Il en est de même ensuite de l'analyse grammaticale. Il n'y a pas de centre du langage dénotatif dans le cerveau droit.

Il est suggéré, s'il fallait aller jusque là, de monter une expérience comparant les imageries neuro-fonctionnelles des deux hémisphères chez les droitiers qui ont appris à lire par la méthode syllabique et d'autres formés par la méthode globale 

 

Mais les résultats sont entièrement prévisibles. 

L'accès au sens, la connaissance de soi et du monde ne peut être pleinement obtenu que par la première.

Professeur Lucien Israël, Membre de l'Institut,1er février 2003

Auteur de "Cerveau droit, cerveau gauche, culture et civilisation" PLON - 1995