Lettre du site

RSS

Derniers commentaires:

30/04/2013 de hemon

Votre commentaire tour simplement merci pour ce...

30/04/2013 de Parésy

Ce qu'il ne faudrait pas faire ...

06/03/2013 de tomi

La méthode Boscher ( et mamadou et bineta,...

06/02/2009 de API59223

Nous sommes parents d’enfants scolarisés dans...

02/10/2008 de FPleo

De didi, en réaction à cet article (site Veille...

texte normal  texte plus grand  texte beaucopu plus grand  envoyer ami

La vérité sur les nouvelles évaluations en CM2 (2009)

Les nouvelles évaluations ont été réalisées dans les écoles au cours du mois de janvier. Elles concernent le français et les mathématiques, ce qui est parfaitement justifié.

En français, les épreuves comportent :
 - 3 séquences d'environ trois quarts d'heures
 - 19 exercices
 - notés sur 60 items par 0 ou 1 à raison de
        15 points pour la lecture
        10 pour l'écriture et la rédaction
        10 pour le vocabulaire
        15 pour la grammaire
        10 pour l'orthographe

En mathématiques :
 -  3 séquences de 30 minutes environ
 - 19 exercices
 - notés sur 40 items dont
          8  points pour la numération
        12  pour le calcul
          7  pour la géométrie
          7  pour les grandeurs et mesures
          6  pour l'organisation et la gestion des données

Pour plus de détails, consulter
 le cahier de l'élève
 le livret de l'enseignant

 


Les nouvelles évaluations : une étape dans la refondation de l'école primaire

Ces évaluations marquent un progrès considérable, en ce qu'elles s'attachent aux connaissances des élèves, et non à leurs "compétences", prétendument nécessaires pour leur permettre de construire eux-mêmes leurs savoirs.

Comme nous l'avons fait pour les nouveaux programmes, nous déplorons à nouveau que le terme "compétence" soit systématiquement accolé à celui de "connaissances" dans le livret de l'enseignant. Nous ne pouvons que souhaiter la disparition, dès l'an prochain, de ce vestige du pédagogisme.

Quoi qu'il en soit, nous saluons une nouvelle étape positive, après l'affirmation de la primauté de la transmission du savoir en février 2008, et la publication des nouveaux programmes du primaire en juin 2008.


 
Comparé aux ambitions que la collectivité nationale devrait nourrir pour l'enseignement primaire, le niveau des exercices de ces évaluations est modeste. Il est en moyenne nettement inférieur au niveau des nouveaux programmes de 2008, dont nous pensons qu'ils manquent d'ambition.

Cependant, cette constatation n'est pas selon nous un reproche : il faut en effet tenir compte du niveau réel des élèves de CM2 en janvier 2009, qui, lui aussi, est modeste, et même très bas pour beaucoup d'entre eux.

 

Comme tous les changements, ces nouvelles évaluations ont fait l'objet de vives contestations de la part des tenants du statu quo, dans la ligne des réactions à la publication des nouveaux programmes.

Comme on le verra, certains reproches faits aux évaluations CM2 ont un fondement, à vrai dire assez mince. Une polémique s'en nourrit, que le ministère aurait pu essayer de prévenir en éclairant les instituteurs et les parents de bonne foi : le rappel de quelques vérités, et quelques décisions simples, auraient été utiles.

Au-delà de la contestation, certains syndicats ont décidé de pousser les enseignants au sabotage des évaluations CM2, avec pour effet de fausser les résultats. Dans l'ignorance de l'étendue des dégâts,  nous attendons les informations que le ministère ne manquera pas de publier.

Tout cela est déplorable, inadmissible, et donne une image fausse du corps enseignant.

 

Sommaire

 Le niveau des épreuves
         Quelques exemples - Nombre de points par niveau des programmes 2008
       Observations complémentaires - Nos conclusions sur le niveau des épreuves

 Désinformation et sabotage
         Les principaux reproches faits aux nouvelles évaluations
       De la contestation au sabotage - Le comportement surprenant du ministère