Lettre du site

RSS

Derniers commentaires:

30/04/2013 de hemon

Votre commentaire tour simplement merci pour ce...

30/04/2013 de Parésy

Ce qu'il ne faudrait pas faire ...

06/03/2013 de tomi

La méthode Boscher ( et mamadou et bineta,...

06/02/2009 de API59223

Nous sommes parents d’enfants scolarisés dans...

02/10/2008 de FPleo

De didi, en réaction à cet article (site Veille...

texte normal  texte plus grand  texte beaucopu plus grand  envoyer ami

Evaluations CM2 2010 - Résultats

Trop beaux pour être vrais ! Le battage médiatique des opposants et "désobéisseurs", les appels au sabotage des épreuves, avaient porté leur fruit : les résultats 2009 étaient mirobolants.

En 2010, le public a été moins sollicité, les choses se sont passées dans une discrétion relative. Cependant le conte de fées se poursuit.

Français   La grille de présentation des notes a été modifiée.

                                         2009                                2010
 Acquis insuffisants     19 et moins  9 %        16 et moins    7 % des élèves
 Acquis fragiles             20 à 29    18 %           17 à 28      20 %
 Bons acquis                 30 à 39    29 %           29 à 39      30 %
 Acquis solides              40 à 60    44 %           40 à 60      43 %

La nouvelle grille est plus indulgente, surtout pour les plus faibles. Nous n'en connaissons pas la justification. Cependant les résultats sont globalement comparables.

L'analyse des épreuves et de leur notation, à laquelle nous nous sommes livrés, montre que l'évaluation 2010 est d'un niveau plus faible que celle de 2009. Pour que les notes soient comparables, il faudrait que le niveau des élèves ait baissé. Nous croyons surtout que les évaluations ne sont pas fiables, comme on le verra plus loin.


Mathématiques

La grille de présentation des résultats a été profondément modifiée.

Sur 40                             2009                                  2010
                           13 et moins    10 %                9 et moins     13 %
                               14 à 19       15 %                  10 à 15       20 %
                               20 à 26       28 %                  16 à 23       32 %
                               27 à 40       47 %                  24 à 40       35 %

Les comparaisons directes sont impossibles, mais il est clair que le niveau des notes est beaucoup plus faible.

L'analyse des épreuves et de leur notation montre un niveau de difficulté des exercices dans l'ensemble plus élevé. Serait-ce la cause de la baisse des résultats ?
 
Conclusion provisoire

Nous avons affirmé, et nous maintenons, que les résultats officiels de 2009 étaient très surévalués. Nous en avions donné les raisons.

En 2010, les raisons exactes sont plus difficiles à détecter. Les épreuves et la grille de notation des résultats ont été modifiés, le niveau global des épreuves a changé ; le traitement statistique des données brutes a lui aussi changé, puisque "Les résultats sont calculés sur la base d'une analyse statistique réalisée par le ministère à partir d'un échantillon représentatif. Ils garantissent la possibilité d'une comparaison avec les résultats de 2009 (sic!)". Enfin toutes ces opérations se sont déroulées dans la discrétion.

En tout état de cause, nous ne voyons pas pour quelles raisons les résultats réels de 2010 seraient très différents de ceux de 2009. Par exemple, les élèves de CM2 2009-2010 sont entrés en CP en septembre 2005, à un moment où la tendance lourde était à la baisse des résultats. Les nouveaux programmes 2008 n'ont été que très partiellement appliqués en 2008-2009, ce qui d'ailleurs pour ces élèves, ne concerne que la classe de CM1.

Le fait que le taux de "remontée" des résultats soit de 90 % contre 79 % en 2009, positif en soi, aurait dû provoquer une baisse des résultats, si, comme nous le pensons, les informations non remontées concernent surtout les classes les plus faibles.

Enfin, il est évidemment impossible d'évaluer l'importance de pratiques telles que la "préparation" des exercices avant la passation officielle.

 

Considérons comme positifs le fait que les évaluations semblent entrer dans les habitudes, et surtout que les maîtres consciencieux et scrupuleux puissent retirer d'utiles enseignements des épreuves telles qu'elles sont et des résultats de leurs propres élèves.