Lettre du site

RSS

Derniers commentaires:

30/04/2013 de hemon

Votre commentaire tour simplement merci pour ce...

30/04/2013 de Parésy

Ce qu'il ne faudrait pas faire ...

06/03/2013 de tomi

La méthode Boscher ( et mamadou et bineta,...

06/02/2009 de API59223

Nous sommes parents d’enfants scolarisés dans...

02/10/2008 de FPleo

De didi, en réaction à cet article (site Veille...

texte normal  texte plus grand  texte beaucopu plus grand  envoyer ami

Education civique, juridique et sociale (ECJS)

Programme de l’enseignement obligatoire en classes de 2ème, 1ère et terminale.

L’objectif de ce document officiel (décret) est défini dans les termes suivants : « éduquer à la citoyenneté » (sic). La notion de citoyenneté est illustrée par un certain nombre de thèmes suscitant, depuis des siècles, des interrogations complexes.

La pédagogie proposée consiste à faire débattre les élèves sur des exemples tirés de la vie politique, et même sur des questions actuelles qui sont l’objet d’importantes divergences de vues entre les citoyens.

Nous présentons l’analyse critique de ce texte touffu, écrit en mauvais français, qui ne recule pas devant les poncifs (ainsi de l’affirmation selon laquelle il ne s’agit surtout pas de transmettre un savoir, manifestation d’autorité qui rend les élèves passifs !).

On peut s’étonner qu’un tel texte n’ait fait l’objet d’aucun débat public dans lequel les parents auraient pu s’impliquer. Famille-école-éducation.net comble cette grave lacune dans l’exercice de la « citoyenneté ».

Même s’il y a peu de chances que ce texte soit appliqué, dans son esprit, par l’ensemble des enseignants, il n’en reste pas moins qu’il autorise les professeurs engagés à faire de la propagande politique, en contradiction avec le principe de laïcité.